Les femmes haussent le son #2 : le compte-rendu

Capture d_écran 2018-01-30 à 16.37.10

 

Le groupe de travail Musiques d’HF Bretagne vient d’éditer un compte rendu de la table ronde qui s’est tenue le 9 décembre dernier dans la cadre des Rencontres et Débats des 39èmes Trans Musicales de Rennes, en collaboration avec FEDELIMA. Vous le trouverez ici : CR Table Ronde HF

Les inégalités entre les femmes et les hommes existent encore dans tous les domaines culturels. Mais le secteur des musiques actuelles est l’un de ceux où elles sont le plus flagrantes : dans les studios de répétition, sur les scènes, dans les métiers techniques, aux postes de responsabilité, les hommes occupent souvent de 85% à 90% des places.

Ce constat fait depuis quelques années, les acteurs et actrices des musiques actuelles s’engagent maintenant pour réduire ces inégalités. En confrontant la recherche aux expériences, cette table ronde a pour objectif d’échanger sur les actions concrètes à mettre en œuvre. Quels sont les freins réels à l’égalité ? Quelles actions mettre en place pour les lever ? Comment les penser pour être plus efficace ?

INTERVENANT.E.S
Marie Buscatto, sociologue des arts et du genre
Lucile Rivera-Bailacq / Opale, Coordination du Centre de Ressource pour les dispositifs locaux d’accompagnement (CRDLA) Culture
Guillaume Lechevin, directeur du Jardin Moderne, Rennes
Véra Bezsonoff. chargée de la coordination de l’accompagnement des adhérents et des dynamiques territoriales à Fédélima.

MODERATION : Stéphanie Thomas, de Fédélima

20171209_144326

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s