Conférence d’Aurore Evain le 16 mars à Rennes : le Matrimoine.

HF Bretagne Matrimoine

Voilà un mot qui a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années, mais qui existe depuis… Toujours ! On ne l’a gardé de nos jours que pour ce qui a trait au mariage, « matrimonial ». Or, c’est bien de l’héritage des mères qu’il s’agit, « Patrimoine » désignant celui des pères. Notre Matrimoine a disparu, le mot comme son contenu alors que la réunion du Patrimoine et du Matrimoine constitue l’intégralité de notre héritage culturel.

Nous accueillerons samedi 16 mars à Rennes Aurore Evain autrice, metteuse en scène et chercheuse, qui évoquera l’enjeu que représente aujourd’hui la mise en lumière de notre Matrimoine en parcourant l’Histoire des créatrices de théâtre.

RDV samedi 16 mars à 19 heures à la Maison Internationale de Rennes.

Entrée gratuite sur billetterie ici.

Les actrices ne furent pas de tout temps les bienvenues sur la scène de nos théâtres. Leur apparition, entre le XVIe et le XVIIe siècles, suscita de vives polémiques.
À la même époque, les premières autrices professionnelles partirent à l’assaut de l’écriture théâtrale, genre « mâle » par excellence, pour accéder à la parole publique, et à l’espace social, artistique et politique que constituait la scène de l’Ancien Régime.

Comment ces Amazones des lettres disparurent de notre mémoire, au point d’y perdre jusqu’à leur qualificatif d’ « autrice » ? Et aujourd’hui, qu’en est-il ? La redécouverte de ces devancières n’a-t-elle pas un rôle à jouer dans la quête de visibilité des créatrices d’aujourd’hui ? Leur histoire n’est-elle pas un puissant outil de légitimité ?

A la cohorte des comédiennes, muses et héroïnes littéraires qui peuplent l’histoire du théâtre, il est désormais temps d’y adjoindre les autrices. Avec elles, résonnent un irréductible féminine, « autrice », auquel on a longtemps fait la guerre, mais qui résiste au fil des siècles…

Autrice, comédienne, metteuse en scène et historienne du théâtre, Aurore Evain est directrice artistique de la compagnie La Subversive et artiste associée du Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon.

Ses recherches et créations sont consacrées à la mise en valeur du matrimoine et des créatrices passées. Elle co-dirige une Anthologie du Théâtre de femmes de l’Ancien Régime chez Classiques Garnier, a publié un essai sur L’Apparition des actrices en Europe (L’Harmattan) et a mené une importante recherche sur l’histoire du féminin « autrice ».

Sa mise en scène du Favori, de Madame de Villedieu – sélectionnée en 2016 par le Festival international de théâtre classique d’Almagro (Espagne) – est la première reprise en France de cette tragi-comédie jouée en 1665 par la troupe de Molière. Elle donne régulièrement des conférences et lectures sur le matrimoine théâtral, en France et à l’étranger.

Bibliographie :

En partenariat avec la ville de Rennes, dans le cadre des évènements liés à la journée internationale des droits de femmes : « Des esprits libres, des corps libres, construisons ensemble l’égalité ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s