Projection-débat : Et la femme créa Hollywood, en partenariat avec Travelling, mardi 12 février à Rennes

Et-La-Femme-Créa-Hollywood_3

HF Bretagne, en partenariat avec Travelling, est heureuse de pouvoir vous proposer de voir ce remarquable documentaire de Clara et Julia Kuperberg, très peu diffusé en France : Et la femme créa Hollywood (2015). Un moment à ne pas manquer !

Mardi 12 février de 18h30 à 20h30 au Tambour, Rennes.

Ouverture de la billetterie à 18h sur place.
Tarifs habituels du festival.

Le premier film parlant a été réalisé par Alice Guy, le premier en couleurs a été produit par Lois Weber qui a réalisé plus de 300 films en dix ans, Frances Marion était la scénariste de la star Mary Pickford, et gagna deux Oscars, Dorothy Arzner fut la réalisatrice la plus puissante d’Hollywood, leur point commun ?

Ce sont toutes des femmes et elles ont toutes été oubliées. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il aura fallu attendre 2010 et Kathryn Bigelow pour qu’une femme soit récompensée aux Oscars dans la catégorie Meilleure Réalisation ! Si elles sont sous-représentées, les femmes ont pourtant toujours fait partie de l’Histoire du 7e Art. C’est cette partie de l’histoire souvent passée sous silence que le documentaire propose de raconter.

Récemment, les soeurs Kuperberg ont gagné le prix du Meilleur Réalisateur au Festival de Beverly Hills 2018 pour leur film Et la femme créa Hollywood. L’Académie des Oscars a organisé une projection spéciale de leur film en Juin 2018 à Los Angeles.

Télérama

L’info est restée ultra confidentielle pendant près d’un siècle. A l’époque où le cinéma n’était encore considéré que comme un art mineur, une lubie de rêveurs, Hollywood se déclinait au féminin. La moitié des films tournés avant 1925 l’ont été par des femmes, et celles-ci furent à l’avant-garde de la création artistique et de l’innovation technique. Dans ce documentaire passionnant, les soeurs Kuperberg revisitent un pan méconnu de l’histoire du septième art et réhabilitent le rôle fondamental des pionnières : Lois Weber, Alice Guy, Frances Marion… Réalisatrices, productrices, patronnes de studio, elles ont façonné l’usine à rêves, ont été à l’origine de milliers de films avant d’être éjectées du système dans les années 1930, avec l’arrivée du parlant et la Grande Dépression.

Etayé d’archives peu vues, et de témoignages des rares spécialistes du sujet (Ally Acker, Cari Beauchamp…), le film décrit un processus de lente régression : jusqu’aux années 1980, les femmes furent présentes uniquement à l’écran, cantonnées aux rôles d’icônes hypersexuées d’une industrie dominée par les hommes. Et si, depuis, une deuxième vague de pionnières est passée par là, la place des femmes à Hollywood ressemble à un strapontin plutôt qu’à un fauteuil club. A l’heure où ces dernières doivent se battre pour tourner un film fauché, et où de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer le sexisme à Hollywood, ce film vient secouer une mémoire collective pour le moins sélective. Et suscite une question : pourquoi, encore aujourd’hui, les noms de celles qui ont contribué à l’invention du cinéma — au même titre qu’un Meliès — sont-ils absents, ou quasiment, de l’historiographie officielle ? — Hélène Marzolf

La projection sera suivie d’une table ronde :

Alors que l’histoire du cinéma est encore relativement récente, tout le monde a oublié la place prépondérante qu’ont occupée les femmes de sa genèse jusqu’aux années 1930. Quels sont les effets de cet effacement dans la production contemporaine ? Des débuts du cinéma à nos jours, nous nous interrogerons ensemble sur les processus qui entrent en œuvre, questionnent la notion de talent et impactent la reconnaissance du travail des contemporaines.
Avec Véronique Le Bris, journaliste, reporter et critique de cinéma, autrice de « 50 femmes de cinéma » (Marest Editeur) et Céline Dréan, réalisatrice et scénariste.
Animé(e) par Elise Calvez (HF Bretagne).

Véronique Le Bris

VLB sept 2016

Véronique le Bris est une journaliste économique et culturelle expérimentée. Après La Tribune ou le Nouvel Obs, elle a dirigé la rédaction du magazine de cinéma Première et collabore aux Echos week-end et à Ecran Total.
Diplômée de Sciences Politiques Bordeaux et du CELSA, elle a fondé cine-woman.fr, webmagazine dédié aux femmes et au cinéma.
Elle est l’autrice  de Fashion et Cinéma (ed. Cahiers du Cinéma) et de 50 femmes de cinéma (ed Marest).
Elle a créé le Prix Alice Guy qui récompense le meilleur film de réalisatrice du cinéma français.

Céline Dréan

Céline Dréan

Réalisatrice, elle débute comme directrice de production de films d’animation et de documentaires pour Vivement Lundi !

Elle décroche en 2011 une Étoile de la SCAM pour son film Le Veilleur. En 2012, elle  réalise le web-documentaire Dans les murs de la Casbah  qui reçoit plusieurs prix internationaux.   Elle écrit et réalise ainsi la web-série ludo-éducative Dis-moi Dimitri  et développe Oh la vache  également destiné aux tous petits, en français et en breton.

En 2016 et 2017, elle réalise la web-série Brest 1937 et termine L’Hippodrome, un documentaire en immersion  à Vincennes. Elle tourne actuellement un nouveau film documentaire, une histoire familiale liée à l’Église catholique dans les années 60 / 70.

Projection et table ronde : 2 heures.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s