Feuille de route Egalité du Ministère ? Résumons !

La nouvelle feuille de route Égalité du Ministère de la Culture et de la Communication a été présentée le 8 avril 2019 en Comité Ministériel. Afin que tout le monde puisse s’en emparer rapidement, nous avons synthétisé ses 21 pages.

Voici donc sa version résumée. Elle contient certes des mesures d’ores et déjà actives comme les fameux objectifs annuels de progression sur la part des femmes dans les programmations, mais aussi nombres d’éléments qui ouvrent des pistes de travail intéressantes, quitte à les piocher dans d’autres disciplines.

Ce résumé se veut aussi un peu ressource, il contient donc les liens directs vers les éléments qui sont cités.

Bonne lecture accélérée… mais attentive !

playmobil_fedae_auto_entrepreneur-940x198

La feuille de route égalité 2019/2022 du Ministère de la Culture… en résumé

 

OBJECTIF : faire progresser l’égalité dans les faits, avec une obligation de résultat.

Elle est construite sur le modèle des labels Egalité et Diversité AFNOR, le plus exigeant et contrôlé des labels sur le sujet, dont le Ministère est titulaire.

Elle concerne le Ministère en interne, mais aussi les écoles territoriales d’enseignement supérieur artistique, les structures labellisées du spectacle vivant et les musées territoriaux. Elle est en cours d’approfondissement avec les collectivités territoriales dans le cadre du conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel.

—————————————————————————————————————–

 

1ère PARTIE : LES GRANDES PRIORITÉS

PROMOUVOIR UNE CULTURE DE L’ÉGALITÉ

Cette feuille de route a pour objectif la lutte contre les stéréotypes auprès des plus jeunes, dans l’éducation artistique et culturelle ; la visibilité des femmes dans les programmations et la lutte contre les stéréotypes dans les médias et la publicité

Avec les collectivités territoriales : élaboration d’une Charte d’engagement pour une mobilisation sur la thématique de l’égalité entre les femmes et les hommes avec la Fédération nationale des Collectivités territoriales pour la culture (FNCC) et l’association France Urbaine.

En se formant et en partageant des outils :

+ Mise en place de modules de formation continue au CNFPT pour les équipes pédagogiques et les directions des conservatoires.

+ Création d’une unité d’enseignement « Genre et travail » au Centre National des Arts et Métiers (CNAM) dès la rentrée 2019, à destination de tous les cursus.

+ Repérage des bonnes pratiques en direction des femmes isolées, élevant seules leurs enfants, vivant dans un quartier populaire lui permettant l’accès aux pratiques culturelles. Ces objectifs ont vocation à être inscrits dans les cahiers des charges des appels à projet des DRAC dans le champ de l’action culturelle et de l’éducation artistique.

 

PARVENIR A L’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE

+ En 2022, la moitié des postes de direction exécutive des établissements publics placés sous tutelle de l’État seront occupés par des femmes (37 établissements sur 76).

+ La mise en œuvre de la feuille de route est ajoutée aux objectifs annuels des directeurs et directrices des affaires culturelles. C’est désormais l’un de leur 4 critères d’évaluation.

+ Résorption progressive des inégalités salariales en interne avec une enveloppe de 500 000 euros sur 4 ans.

+ Etude sur le plafond de verre et les parcours féminins en administration centrale qui vise à décrire et interpréter les processus conduisant à l’éviction des femmes des postes à forte responsabilité du Ministère de la Culture.

+ Mise en place par Les filles de la photo d’un observatoire qui cherche à mesurer le taux d’audace au féminin dans le secteur de la photographie.

+ Test d’un budget intégrant l’égalité sur les programmes Création et Transmission des savoirs et démocratisation de la culture au Ministère. Il s’agit d’une méthode d’analyse des dépenses et des recettes des budgets publics. Vous trouverez ici un guide sur le sujet.

+ Poursuite de l’attention portée aux matermittentes ou aux inégalités des droits à la retraite pour les intermittentes. Poursuite de l’aide à la garde d’enfant des artistes et techniciens intermittents (AGEDATI) prévue par le Fonds national pour l’emploi pérenne dans le spectacle (FONPEPS).

+ Ouverture d’un chantier sur le congé maternité et ses conséquences dans l’ensemble des professions de la culture et de la communication.

+ Poursuite de l’atelier entrepreneuriat au féminin dans le cadre du forum annuel Entreprendre dans la culture.

 

LUTTER CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES

+ Mise à disposition d’un vademecum sur le harcèlement et les violences sexuelles pour les services et opérateurs du Ministère (se rapprocher du Ministère pour l’obtenir, ou voir celui-ci)

+ Mise en place de formations à la prévention et à la lutte contre les violences et le harcèlement pour les agent.es du Ministère et ses établissements.

+ Campagnes d’affichage et de communication à destination de l’enseignement supérieur.

+ Attention portée à la prévention et à la répression des actes de harcèlement commis au cours de manifestations culturelles, notamment des festivals de musiques actuelles.

—————————————————————————————————————–

 

2ème PARTIE : LES GRANDS AXES D’ACTION

 

LUTTER CONTRE LES STEREOTYPES AUPRES DES PLUS JEUNES

+ Donner une plus large place aux femmes dans l’éducation artistique et culturelle, avec l’appui du réseau Canopé grâce à l’élaboration d’une grille de lecture pour la prévention des stéréotypes.

+ Valorisation des éditeurs de manuels scolaires qui promeuvent la place des femmes dans les sciences et la culture.

+ Sensibilisation aux stéréotypes et aux représentations des femmes développés dans les dispositifs nationaux, notamment « Écoles et cinéma », « Collèges et cinéma » et « Lycéens et apprentis au cinéma » pilotés par Passeurs d’Images.

+ Réflexion avec le Syndicat National de l’Edition sur les stéréotypes présents dans la littérature pour la jeunesse. La Charte des auteurs et illustrateurs jeunessetravaille sur la question de l’égalité et va organiser des assises début 2020 avec le soutien du Ministère.

+ Mise en place d’un plan de sensibilisation avec l’association Lire et faire lire à destination des bénévoles en vue de fournir des clés de lecture inclusive aux enfants rencontrés par l’association.

+ Formation et mobilisation des jeunes qui effectuent un service civique dans le secteur culturel.

+ Action déterminée sur la réduction des stéréotypes dans la formation artistique de jeunes enfants, dont on constate que les inégalités dans l’accès aux pratiques amateurs et aux métiers de la culture sont construites dès l’enfance.

+ Mise en place d’un programme de mentorat dans les musiques actuelles mise en œuvre par la FEDELIMA, adossé à des ressources.

+ Soutien à l’étude menée par la FENEIJMA, Jazz Croisés et Grands formats visant à établir un état des lieux de l’égalité femmes-hommes dans tous les publics du jazz.

+ Remontée des données des conservatoires afin de connaitre la répartition filles/garçons des effectifs en formation, la répartition femmes/hommes des enseignant.es et des directions.

+ Les référentiels des diplômes menant à l’enseignement en conservatoire ou à la direction de ces établissements doivent être modifiés pour intégrer l’égalité entre les femmes et les hommes, y compris dans les œuvres étudiées. La lutte contre les violences sexistes et sexuelles seront également traitées dans ce cadre.

+ Les DRAC sont désormais invitées à mettre en œuvre une politique volontariste de l’égalité et de lutte contre les stéréotypes dans les différentes actions partenariales lors de leur contractualisation avec les collectivités territoriales dans le domaine de l’action culturelle et l’éducation artistique et culturelle.

 

VISIBILITE DES FEMMES DANS LE PÄTRIMOINE ET DANS L’HISTOIRE

+ Poursuite des travaux des Archives Nationales en faveur de la mémoire des femmes, qui doit être mieux connue et valorisée.

+ Conformément à une note adressée par le directeur général des patrimoines en février 2017, les DRAC doivent veiller à la part des femmes dans les commissariats d’expositions et dans les choix de programmation des artistes exposé.es.

+ Le Ministère assurera une veille des initiatives des établissements patrimoniaux, nationaux et territoriaux, sur la question de l’égalité et les accompagnera si besoin. Le travail engagé à ce titre par la Réunion des Musées de la métropole de Rouen Normandie est de nature à inspirer d’autres institutions.

+ Un panel de musées volontaires proposera au public des parcours à lecture genrée. Un ensemble de ressources sur le sujet est à lire ici.

+ Des modules de formation sur la thématique de l’égalité et de la diversité seront mis en place dans les écoles des métiers du Patrimoine, pour les étudiant.es et les enseignant.es.

+ L’acquisition d’œuvres de femmes dans les collections publiques sera particulièrement soutenue.

+ Les femmes du patrimoine seront particulièrement visibilisées grâce à internet. La plateforme ouverte du patrimoine (POP), qui regroupe les diverses bases de données patrimoniales comportera une rubrique « Matrimoine » où seront référencées les œuvres réalisées par des femmes, tant dans les collections que dans l’espace public. A terme, les contributions seront ouvertes au grand public.

+ Réflexion spécifique sur la place des femmes en architecture. Une ressource ici.

+ Les DRAC sont invitées à se rapprocher des associations et des chercheurs et chercheuses qui œuvrent à la valorisation des parcours de femmes. Il en sera de même pour les propositions qu’elles seront amenées à formuler quant à la labellisation de nouvelles Maisons des Illustres.

 

FAIRE PROGRESSER LA PART DES FEMMES DANS LES PROGRAMMATIONS DES INSTITUTIONS DE CREATION ARTISTIQUES

OBJECTIF : tout mettre en œuvre sur la période 2019-2022 pour faire évoluer radicalement les pratiques.

+ Le Ministère sera particulièrement attentif sur la période aux nominations à la tête des établissements publics de création.

+ Il assurera un suivi précis de la place des femmes dans les programmations et dans les équipes, grâce à des indicateurs figurant aux contrats d’objectifs et de performance.

+ Objectif national de progression de 10% par an de femmes dirigeantes quand elles représentent moins de 25 % dans une catégorie de labels (SMAC) et de 5% par an pour les catégories de labels pour lesquels elles occupent entre 25 et 40% des postes de direction.

+ Les mêmes objectifs de progression seront appliqués :

  • Aux programmations des structures labellisées ;
  • Aux opérateurs sous tutelle ;
  • Aux festivals subventionnés.

 

+ Le dispositif de comptage a été élaboré par la DGCA (Direction Générale de la Création Artistique) et les DRAC utiliseront les outils de contractualisation pour sa mise en œuvre.

+ Le dispositif sera opérationnel à l’été 2019, avec une prise en compte des programmations N-1 et N-2. Les résultats seront soumis au principe d’égaconditionnalité.

+ Les mêmes objectifs de progressions s’appliqueront à l’attribution des aides de la DRAC aux équipes artistiques dirigées par des femmes (en nombre de dossier ou en montant d’aides ?) : +10% dans les DRAC où elles représentent moins de 25% des montants alloués, +5% dans les DRAC où elles représentent de 25 à 40% des projets aidés.

+ La DGCA s’engage à attribuer aux équipes féminines qui dirigent des structures des aides financières portées à la moyenne des montants alloués.

+ Des actions de formation et d’accompagnement seront mises en place pour faciliter le primo-accès des femmes aux postes à responsabilité et sécuriser leurs parcours.

+ La DGCA va dresser un bilan de la parité dans l’accueil et l’accompagnement des artistes en résidence imposé par la circulaire du 8 juin 2016.

+ Depuis le 1er janvier 2018, il est obligatoire d’avoir une proportion minimale de 40% de chaque genre dans les commissions des DRAC ou des établissements publics pour se prononcer sur l’attribution de subventions, d’aides financière, d’acquisition ou de commande d’œuvres.

+ Une sensibilisation sur les discriminations est proposée aux membres de ces commissions, notamment le CNC, le CNL ou le CNV.

 

MOBILISER LES ETABLISSEMENTS DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ARTISTIQUE ET CULTUREL

+ Les jurys de recrutement et de sortie doivent être paritaires et présidés alternativement par un homme et par une femme.

+ L’ensemble des écoles sont mobilisées sur la rédaction et la mise en œuvre de leurs chartes éthiques, d’après un tronc commun proposé par le Ministère depuis novembre 2017. En avril 2019, 38 écoles sont dotées d’une charte, et 12 chartes supplémentaires devraient prochainement être finalisées. (sur un total de… ?)

+ Les grands axes des chartes :

  • Transmission d’une culture de l’égalité
  • Parité dans les équipes et les commissions pédagogiques
  • Élargissement des « modèles » donnés aux étudiant.es
  • Fournir une information diversifiée sur les métiers afin d’ouvrir le champ des possibles
  • Développement de la présence d’œuvres d’autrices dans les corpus d’enseignement et le répertoire travaillé
  • Développement des données genrées afin de garantir l’équité et la transparence dans les processus de sélection
  • Mise en place de modules de formation sur l’égalité
  • Prévention de toute forme de violence et encouragement à sortir du silence
  • Sensibilisation spécifique des jeunes femmes à la gestion de leur carrière par une connaissance de leurs droits
  • Systématisation des réseaux professionnels dès la scolarité
  • Chaque école est incitée par le Ministère à préparer sa candidature au double label Égalité-Diversité AFNOR et accompagnée en ce sens.

 

LUTTER CONTRE LES STEREOTYPES DANS LES MEDIAS ET LA PUBLICITE

+ Signature le 6 mars 2018, à l’initiative du CSA, d’une charte contre les stéréotypes sexistes dans la publicité avec l’Union des Annonceurs.

+ Actions de sensibilisations dans les écoles de journalisme.

+ Le secteur de la presse est incité à prendre des initiatives en matière de présence des femmes dans les rédactions mais aussi à de préconisations lexicales sur le traitement des sujets où elles apparaissent.

+ Étude conjointe menée par le CNC et le CSA sur la place des femmes dans les vidéo YouTube françaises les plus regardées : le secteur des vidéo-musiques est à lui seul vecteur d’un grand nombre de stéréotypes et d’images dégradantes. à Lancement d’un nouveau chantier avec les industries musicales.

 

AMELIORER LA PLACE DES FEMMES DANS LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLES

+ Poursuite et amplification du travail de production de données genrées par le CNC.

+ Accroitre la visibilité de la problématique des inégalités entre les femmes et les hommes en valorisant les réalisatrices, les actrices et les techniciennes du cinéma.

+ 6 mesures issues des Assises de l’Egalité dans le cinéma (dont le spectacle vivant pourrait s’inspirer, NDLR) :

  • Genrer systématiquement les données statistiques relatives aux équipes techniques et à la masse salariale dans les dossiers d’agrément
  • Expérimenter un bonus de 15% au soutien financier pour les films dont les principaux postes respectent la parité
  • Charte de bonnes pratiques pour les entreprises du cinéma
  • Intégrer des mesures d’égalité femmes-hommes dans les conventions liant les collectivités territoriales au CNC
  • Préserver et valoriser le patrimoine cinématographique produit par des femmes
  • Accroitre le nombre de films réalisés par des femmes dans les programmes à destination des scolaires et outiller les enseignant.es.

+ Lancement de 3 chantiers :

  • Etendre ces mesures à la distibution et à l’exploitation des films
  • Etendre ces mesures à la production audiovisuelle
  • Prise en compte de la diversité dans toutes ses dimensions (commissions, castings, résidences…)

+ Signature d’une charte entre le Ministère et l’association Pour les femmes dans les médias pour lutter contre le harcèlement sexiste et sexuel. Cette charte est appellée à évoluer pour intégrer toutes les dimensions de l’égalité femmes – hommes.

+ Groupe de travail sur la parité dans le jeu vidéo

+ Soutien aux Internettes, qui valorise et encourage les créatrices de vidéos sur internet.

 

Et maintenant, pour aller plus loin, voici le feuille de route dans son intégralité.Feuille de route égalité 2019-2022

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s